1986

Pierre Pichard accordéoniste rencontre dans un bar de la vieille ville de Granville, Jean-Pierre Doron, figure locale de la Haute-Ville, accordéoniste lui aussi. Rejoints par Didier Nicolle, chanteur, ils fondent le groupe de chants de marins, « Caliorne » qui écume la région et la côte avec un répertoire de chansons traditionnelles des côtes de France et d’ailleurs, chantées autrefois et redécouvertes avec le renouveau de la marine à voiles et de sa culture. Ils participent au premier festival du chant de marins de Paimpol.

1990

Année du lancement de la bisquine « la Granvillaise » auquel ils apportent leur participation musicale, un autre groupe cherbourgeois, qui se nomme aussi Caliorne, suscitera un changement de nom. En souvenir des origines vikings, et sur les conseils d’un ami propriétaire d’un bateau du même nom, le groupe devient Strand Hugg, qui signifie « raid sur la côte ». Mais la même année, Didier doit quitter la région pour raisons professionnelles. Claude Rayon, guitariste le remplace.

1992

Le trio enregistre une cassette « Chansons de marins ». Avec la Granvillaise et le Lys Noir tout juste restauré, ils participent au premier rassemblement de Brest.

1993

A la troisième édition de la Fête du Chant de marin de Paimpol, ils rencontrent Jean-Renaud Maunoury, venu avec la Neire Maove de Carteret, qui intégrera le groupe peu après, apportant sa culture folk avec son banjo, sa mandoline et ses cuillères. La formation passe donc de trois à quatre musiciens jusqu’en 1995.

1995

C’est à l’occasion de l’enregistrement du 1er CD « Tranche de Port » que Jacques Jourdan, contrebassiste, rejoint le groupe. Ils resteront ainsi à cinq musiciens jusqu’en 2002.

1998

Album « Coup de gîte »

2002

Album « Dernier tango à Chausey »

2003

Jean-Pierre met son sac à terre, et outre ses activités professionnelles, se consacre à l’organisation du carnaval de Granville. Le groupe donne de nombreux concerts, de Dunkerque à Royan, de Paris au Cantal, au Royaume-Uni, en Allemagne, en Suisse et en Italie.

2004

Depuis 2000, à chaque début d’août, en collaboration avec l’association « le Ponton » d’Agon-Coutainville, ils créent un événement musical appelé « Un Jour, un Port », qui consiste à associer navigation à voile et musique dans les ports, le longs des côtes Normandes de Granville à Saint-Valéry en Caux. Ils embarquent sur le Charles-Marie, ancien chalutier de Granville restauré en vieux gréement. Ce concept recueille un fort succès et donnera naissance à un nouveau CD, « Un jour un port« . Régulièrement, autour du Charles-Marie, ont lieux des animations musicales et marines, les « escadres de Chausey » avec la flottille traditionnelle de Granville et d’autres vieux gréements des côtes de la Mer de la Manche.

2005

Jacques, qui va poursuivre sa formation musicale dans le sud de la France, et Jean-Renaud, qui veut profiter de sa retraite pour voyager, quittent le groupe. Il faut donc trouver un nouvel équipage. Jacky Beaucé, de retour dans la Manche, musicien traditionnel, joueur de flûtes irlandaises et de Uilleann pipes, de violon et de mandoline, monte à bord, bientôt suivi de son frère Yannick percussionniste.

C’est ainsi que depuis bientôt deux ans le nouveau groupe joue un répertoire de chansons de mer et des ports, festif, traditionnel mais coloré d’arrangements actuels. Pour quelques concerts, Jacques Jourdan le rejoint le temps de croisières musicales ainsi que Yann Rayon, guitariste remplaçant et complice.

2008

Jacques, qui a fini sa formation, décide de revenir en Normandie. Il regagne son poste au sein du groupe, à la grande joie de l’équipage…

2010

Sortie de l’album « Un port Export » en juin.

2012

A l’automne, Jacques quitte le groupe pour les mythiques « Mes souliers sont rouges ».

2013

Deny nous rejoint

2014

Sortie de l’album « En Concert…ve »

Share on FacebookGoogle+